Le SNI et l'UCM satisfaits de l'arrondissement des paiements

07/02/14 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le SNI et l'UCM ont réagi avec satisfaction à la décision du gouvernement qui a approuvé un projet de loi autorisant à arrondir le montant total d'un paiement en euros au multiple de 5 centimes le plus proche.

Le SNI et l'UCM satisfaits de l'arrondissement des paiements

Selon une étude du SNI, 85% des commerçants demandent l'instauration d'un cadre légal pour l'arrondissement des prix prévoyant l'arrondissement aux 5 cents près. "Dans tous les cas, les commerçants seront satisfaits de la disparition des petites pièces en euros", souligne le SNI. Le SNI émet toutefois quelques remarques. "Les caisses enregistreuses et factures devront être adaptées pour éviter des problèmes de TVA. Dans des domaines où un plafond pour le prix maximum est imposé, il risque d'y avoir des problèmes. C'est par exemple le cas dans le secteur pétrolier. Et puis il y a la Loi sur les pratiques du commerce du 6 avril 2010, qui prévoit que le prix indiqué doit être le prix total que le consommateur doit payer. Via l'arrondissement du montant, il y aura une différence entre le prix indiqué et le montant total que le consommateur doit payer et qui va à l'encontre de cette loi. Une modification est donc nécessaire", estime le SNI. "C'est une très bonne nouvelle", pour l'UCM, qui réclamait "cette mesure depuis plusieurs années". "Les pièces de 1 et de 2 centimes sont une nuisance et la plupart des magasins les ont déjà supprimées. Elles ne sont pas utilisées dans l'horeca", souligne encore l'UCM. "Ces pièces sont superflues. La Finlande ne les a jamais mises en circulation. Les Pays-Bas les ont supprimées dès 2004", rappelle l'UCM. L'Union flamande des indépendants (Unizo), a aussi réagi avec satisfaction à la mesure du gouvernement. (Belga)

Nos partenaires