Le secteur du vin dénonce la non-soumission de la bière à l'augmentation des accises

18/12/12 à 15:04 - Mise à jour à 15:04

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les producteurs et importateurs belges de vins et spiritueux n'acceptent pas que l'augmentation des accises ne s'applique pas à la bière. L'augmentation prévue le 1er janvier 2013 relève de la "distorsion de concurrence" et est "quasi impossible à respecter", indique mardi la Fédération belge des vins et spiritueux dans un communiqué.

"Nous avions espéré que le gouvernement belge, irrité par l'augmentation des accises sur la bière en France, ferait preuve de bon sens et ne réagirait pas en créant des distorsions de concurrence entre produits essentiellement importés de France et la production nationale de bière", dénonce d'emblée le secrétaire général de la Fédération belge des vins et spiritueux, Jean-Jacques Delhaye. Mais ça n'a pas été le cas puisque "le gouvernement belge utilise l'arme de la fiscalité pour favoriser la consommation de bière par rapport à des produits concurrents essentiellement importés". Le secrétaire général explique également que la date d'introduction planifiée, au 1er janvier, est "quasi impossible à respecter". "Les entreprises concernées par cette augmentation doivent modifier et, le cas échéant, réimprimer leurs catalogues des prix, adapter leurs logiciels et les applications informatiques qui y sont liées, sans compter les implications sur la gestion des stocks", détaille la Fédération. La Fédération belge de vins et spiritueux représente, selon elle, plus de 95% des volumes de vins et spiritueux commercialisés en Belgique. La Chambre examinera jeudi la loi-programme dans laquelle est notifiée l'augmentation des accises. (MAJ)

Nos partenaires