Le secteur du non-marchand francophone manifeste à Bruxelles le 27 mars

21/03/14 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les syndicats du secteur du non-marchand francophone, réunis en front commun syndical, manifesteront jeudi 27 mars à Bruxelles. Plusieurs milliers de travailleurs du secteur sont attendus et entendent "remettre le non-marchand au centre des priorités politiques". Une délégation rencontrera les présidents de partis francophones à 11h00, précisent les syndicats dans un communiqué.

"Le non-marchand doit être considéré à la fois comme un soutien à l'activité économique (par l'activité qu'il génère, par les services rendus et par ses emplois) et comme un développeur de bien-être social et de démocratie. Le non-marchand représente donc une plus-value et pas une charge pour la société", rappellent les syndicats. Ces derniers exigent aussi que le non-marchand soit repris dans les priorités des divers plans pluriannuels "ce qui n'est plus le cas actuellement". "La réforme de l'Etat doit maintenir des moyens suffisants pour les politiques publiques. Les conséquences de la réforme de l'Etat ne sont pas à assumer au sein du NM et des services publics", soulignent encore les représentants du secteur. "Il faut prévoir des moyens pour permettre aux interlocuteurs sociaux, via de nouveaux accords non-marchands, de continuer la professionnalisation du secteur et de rendre celui-ci plus attractif. De même, des moyens suffisants doivent permettre un fonctionnement structurel adéquat garantissant la pérennité des institutions et leur action. Ces conditions plus favorables permettront ainsi d'améliorer encore les services à la population", disent encore les syndicats. Enfin, le secteur estime que les politiques publiques doivent s'opposer à la marchandisation des services. Le début de la manifestation est prévue à 10h00 au square de Meeûs. (Belga)

Nos partenaires