Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/11/13 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Le salaire minimum bientôt instauré en Allemagne?

Beaucoup l'attendaient et personne n'osait plus y croire, et pourtant, c'est une révolution qui a lieu en ce moment en Allemagne.

En effet, un salaire minimum généralisé va être instauré et c'est pas avec le plus grand des plaisirs que Angela Merkel a annoncé cette nouvelle... Mais elle a bien indiqué qu'elle n'avait pas le choix, si elle veut mettre sur pied une coalition qui tienne avec le parti SPD, elle a dû mettre de l'eau dans son vin, et donc accepter l'instauration d'un salaire minimum en Allemagne.

Le patronat, c'est une évidence, n'est pas heureux, mais en revanche, pas mal d'économistes considèrent que c'est une bonne chose car selon eux, l'Allemagne était (et reste) très compétitive, mais c'est au prix d'un dumping salarial sans nom ! L'Allemagne offre aujourd'hui les salaires les plus bas d'Europe, des salaires qui peuvent descendre jusqu'à 5 ou 6 euros de l'heure, dans certains secteurs comme l'agroalimentaire mais aussi dans les services.

De leur côté, les syndicats estiment à 8 millions le nombre de personnes qui touchent un salaire inférieur à 9 euros de l'euro. Par ailleurs, ce pays dynamique et riche à la fois compte tout de même 1,2 million de travailleurs pauvres. Pour beaucoup d'économistes, c'est l'absence de salaire minimum et l'emploi massif de "travailleurs détachés" de l'Europe de l'Est qui pousse les salaires locaux vers le bas... jusqu'à des niveaux de 3 à 6 euros de l'heure pour le secteur des abattoirs par exemple !

Résultat de tout cela, plusieurs pays de la zone euro ont porté plainte contre l'Allemagne pour concurrence déloyale et la commission européenne, sans oublier l'administration américaine ont vertement critiqué la politique salariale des Allemands. Pour eux, le jeu des Allemands est égoïste, ils exportent leurs produits grâce à leur technologie mais aussi grâce à des salaires faibles et ils importent très peu de leurs voisins européens car leur demande interne est faible justement en raison de la faiblesse des salaires allemands. Bref, ce serait notamment grâce à cette politique égoïste que ce pays est devenu le plus grand exportateur au monde. Ainsi, si un salaire minimum est imposé, ce serait en principe une bonne chose pour les exportations des pays voisins mais reste à voir si la théorie se vérifiera en pratique.

Nos partenaires