Le rachat des téléphones portables Nokia par Microsoft autorisé

04/12/13 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le rachat par Microsoft de la division téléphonie mobile de Nokia n'entre pas en conflit avec les règles européennes en matière de concurrence, a annoncé le commissaire européen Joaquin Almunia mercredi. Lundi, l'autorité américaine en charge de la concurrence avait également donné son feu vert pour cette acquisition.

Le rachat des téléphones portables Nokia par Microsoft autorisé

Le géant américain Microsoft a acquis la division "terminaux mobiles" de Nokia en septembre pour la somme de 5,44 milliards de dollars, notamment afin de rattraper le retard accumulé dans ce domaine par rapport à ses conccurents Apple et Samsung. Cette vente de la division la plus connue de Nokia doit également permettre au groupe finlandais de revenir dans le vert. Gardienne de la concurrence en Europe, "la Commission européenne a conclu que l'opération ne poserait aucun problème de concurrence, notamment parce qu'il n'existe que peu de chevauchements entre les activités des parties", a-t-elle indiqué. En outre, "les liens entre les systèmes d'exploitation pour dispositifs mobiles, les applications mobiles et le logiciel de serveur de messagerie pour entreprises de Microsoft et les dispositifs mobiles intelligents de Nokia sont peu susceptibles d'entraîner l'éviction de concurrents du marché", a poursuivi la Commission dans un communiqué. L'exécutif européen estime notamment que "plusieurs concurrents puissants, tels que Samsung et Apple, continueront de concurrencer l'entité issue de la concentration". Les problèmes de concurrence qui pourraient survenir dans le domaine des brevets d'appareils mobiles ne font pas partie de l'enquête menée par la Commission. Cette question fera cependant l'objet d'une attention particulière de la Commission une fois la cession conclue, début 2014. "L'abus de position dominante sur le marché est interdit", rappelle la Commission. (Belga)

Nos partenaires