Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

17/02/14 à 10:23 - Mise à jour à 10:22

Le Portugal invente la loterie fiscale

Quand la crise est là, vous n'avez généralement pas le choix, vous devenez imaginatif, que ce soit pour couper dans vos dépenses ou pour améliorer vos revenus. Ce raisonnement est valable pour un ménage comme pour un Etat. Le Portugal qui fait face à une crise très dure n'agit pas autrement. On avait appris, il y a quelques semaines, que pour compenser la diminution de la consommation de ses citoyens, le gouvernement portugais a décidé d'attirer les pensionnés de l'Europe du nord, en leur permettant d'encaisser leur pension hors impôts à condition de s'établir au Portugal !

Et maintenant, le gouvernement portugais a encore fait plus fort : il va offrir des voitures de luxe pour contrer le marché noir. En effet, au Portugal, la question la plus souvent posée, c'est : "avec ou sans facture ?" Autrement dit, avec ou sans TVA ? Cette question coûte évidemment très cher au budget de l'Etat... Qu'a donc fait le gouvernement portugais ? Il a remarqué que ses citoyens sont aussi parmi les participants les plus fanatiques de l'Euromillion. L'idée du gouvernement portugais a donc été de transformer les tickets de caisse... en billets de loterie !

En clair, chaque facture demandée sera assortie d'un numéro fiscal qui permettra au détenteur de cette facture de participer à un tirage au sort hebdomadaire, et parmi les prix, il y a des voitures de luxe de plus de 90.000 euros ! Grâce à ce stratagème, qui ne coûtera à l'Etat portugais que 10 millions d'euros par an, il aura la possibilité de faire rentrer sous forme de TVA entre 600 et 800 millions d'euros dans les caisses de l'Etat!

Bien entendu, les cafetiers et les restaurateurs ne sont pas contents et ils le disent haut et fort. D'autres disent que sur le plan moral, c'est limite, car des familles endettées vont se retrouver avec des voitures de luxe. Mais bon, quand les caisses de l'Etat crient famine, ce genre de commentaire n'a aucun impact. La première loterie fiscale va bel et bien démarrer en avril prochain, et si vous êtes là-bas en vacances, n'oubliez pas de demander votre facture !

Nos partenaires