Le nombre de visites sur des plates-formes et sites illégaux en baisse

19/10/13 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le nombre de visites sur des plates-formes et sites internet qui proposent illégalement du contenu a reculé de 12,7% entre juillet 2012 et juillet 2013, indique samedi la Belgian Entertainment Association (BEA), l'association qui représente les fédérations de producteurs et/ou de distributeurs de musique, de contenu audiovisuel et de jeux vidéo en Belgique.

Le nombre de visites sur des plates-formes et sites illégaux en baisse

Cette baisse est le résultat des actions "envers la concurrence déloyale de l'offre illégale" mais résulte également du "succès croissant de l'offre en ligne de musique, de jeux vidéo et de films", souligne Olivier Maeterlinck, directeur général de la BEA, cité dans un communiqué. Actuellement, une cinquantaine de sites et de plate-formes légaux de téléchargement sont disponibles. "La facilité d'utilisation, la rapidité d'accès et la sécurité qu'assurent ces services pour le consommateur leur ont permis de se développer et d'attirer un public toujours plus large. La musique et la vidéo à la demande ont par exemple connu respectivement une croissance de 30,2% et de 45,6% en 2012", souligne la BEA. L'association de producteurs et distributeurs de musique, contenu audiovisuel et jeux vidéo explique en outre que, depuis 2011, une dizaine de sites proposant illégalement du contenu en ligne ont été bloqués par des fournisseurs d'accès internet sur ordre des autorités judiciaires. "Ces actions ont eu un impact direct sur le trafic. On note une baisse de 56% vers les sites illégaux et de 46% vers les réseaux de peer to peer. Il faut cependant ajouter que les plates-formes illégales qui proposent du streaming ont vu le nombre de leurs visites augmenter de 39% entre juillet 2012 et juillet 2013. Les services comme Spotify, Deezer, Google Music, Xbox sont donc directement touchés par la concurrence déloyale", poursuit la BEA. L'ensemble de l'offre en ligne peut être consultée sur le site internet de la BEA. (Belga)

Nos partenaires