Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

07/03/13 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Le modèle économique de Groupon est grippé

Un patron qui affirme : "Après quatre merveilleuses années passées chez Groupon, j'ai décidé de consacrer plus de temps à ma famille... Non, en fait, je plaisante, j'ai été viré et si vous vous demandez pourquoi, c'est que vous n'avez pas été attentif".

C'est donc vrai, être patron d'une entreprise n'empêche pas d'être viré, c'est ce que vient de vivre Andrew Mason, le PDG du site internet Groupon qui a donc été viré par ses actionnaires pour ses mauvais résultats.

Les chiffres ne plaident pas pour lui, entre le moment où l'action Groupon a été introduite en Bourse et aujourd'hui, la chute est catastrophique. Groupon qui valait presque 17 milliards de dollars en Bourse n'en vaut plus aujourd'hui que 3 milliards et encore ! Comme souvent, quand un patron est viré, la Bourse se montre cruelle en grimpant de quelques points pour saluer ce C4, c'est ce qui est arrivé une nouvelle fois avec le PDG de Groupon.

Ce qui étonne bien entendu c'est le comportement de la Bourse, un jour elle porte au pinacle une entreprise et son dirigeant, et le lendemain, c'est la descente aux enfers. Dans le cas de Groupon, la Bourse s'est d'abord entichée de ce site de bonnes affaires, car comme vous le savez tous, il permet de proposer des produits et des services avec un très fort rabais. Le commerçant est content, car il se fait connaître auprès de nouveaux clients et l'internaute est ravi, car il fait une bonne affaire.

Seul gros problème, c'est que l'internaute est volage, une fois qu'il a profité de la promotion, il ne revient pas ou quasi pas, et comme la marge laissée au commerçant est aussi mince qu'un string, vu que Groupon prend sa commission, ce commerçant n'est pas incité à reproposer une nouvelle promotion. Groupon pour continuer à offrir des offres promotionnelles intéressantes doit donc déployer des équipes commerciales nombreuses pour démarcher de nouveaux commerçants, et cela évidement plombe ses comptes.

Bref, le modèle économique de Groupon est grippé selon Le Figaro Eco, un employé de Groupon dégage 179.000 dollars de chiffres d'affaires annuels, ça a l'air pas mal, mais c'est 6 fois moins que chez Amazon et 100 fois moins que chez Facebook. Voilà, l'une des raisons qui explique que Groupon a quelques problèmes en Bourse, le nouveau PDG aura donc du boulot pour redresser les comptes.

Nos partenaires