Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

22/11/12 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Le modèle économique d'Apple à bout de souffle ?

Les amateurs d'action qui se sont entichés d'Apple n'ont jamais eu à le regretter. Quand vous regardez l'évolution du cours de l'action de la firme à la pomme, vous ne pouvez en effet qu'être épaté !

Sur un an, l'action a gagné 49%, sur trois ans, l'action a gagné 172% et sur cinq ans, c'est encore mieux : + 227%. C'est ce qu'on appelle un très beau succès boursier. Bref, tout va bien, circulez, il n'y a rien à voir !

Pas tout à fait ! Au cours des 3 derniers mois, l'action Apple a baissé de 16% et cela étonne les boursiers, qui se demandent si le modèle économique d'Apple n'est pas à bout de souffle ? Autrement dit, ils se demandent si les produits d'Apple ne vont pas se banaliser, sortir de leur "âge d'or", entrer dans une phase de maturité et donc réduire la demande et donc le chiffre d'affaires d'Apple. Cette peur a été notamment justifiée par les déclarations du directeur financier d'Apple qui a annoncé que les marges d'Apple seraient plus basses.

Que faut-il en penser ? Est-ce le début de la fin pour Apple ? Pour le journal Le Figaro, la réponse est non ! La glissade du cours d'Apple constaté ces trois derniers mois est due notamment à des raisons fiscales. Aux Etats-Unis, l'impôt sur les plus-values va augmenter automatiquement le 1er janvier prochain, car cet allégement fiscal décidé par l'ancien président Georges W. Bush, va arriver à son terme, et donc, pas mal d'investisseurs qui ont gagné plus de 30% depuis le début de l'année, préfèrent vendre maintenant leurs actions Apple.

Mais cette baisse - technique en somme - n'a pas duré trop longtemps car l'action Apple s'est redressée ces derniers jours. Pour quelle raison ? Parce que plusieurs analystes pensent que le succès de l'iPhone 5 et de l'iPad mini sera plus important que prévu. D'autres experts pensent que l'iPad mini ne va pas cannibaliser l'iPad 4ème génération. En clair, il y aura plus de terminaux, plus d'utilisateurs et donc encore plus d'argent pour Apple, il ne faut donc pas chercher plus loin la reprise de couleurs de l'action Apple.

Nos partenaires