Le marché de l'emploi a stagné au 1er semestre; la Belgique reste loin des objectifs 2020

07/11/12 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le nombre de personnes occupées et le nombre de chômeurs sont restés pratiquement inchangés au premier semestre 2012, par rapport aux six premiers mois de 2011, selon les derniers résultats de l'enquête sur les forces de travail publiés mercredi par le SPF Economie. "La reprise de l'emploi depuis la crise économique de 2008 se fait donc toujours attendre", constate l'enquête.

Près de 4,513 millions de personnes âgées de 15 ans et plus étaient au travail au premier semestre 2012 en Belgique. "Il s'agit d'une hausse minime par rapport à la même période l'an dernier (+0,3%), qui pourrait aussi bien être due à des fluctuations de l'échantillon. Il est dès lors plus correct de parler d'une stabilisation de l'emploi", souligne dans un communiqué la Direction générale Statistique et Information économique. L'évolution la plus marquante concerne l'emploi des plus de 50 ans, celui-ci augmentant de 41.000 unités (+3,7%). Par contre, le nombre de personnes occupées recule légèrement parmi les jeunes (-1,5%) et parmi les 25-49 ans (-0,7%). Le nombre de chômeurs est quant à lui passé de 332.000 au premier semestre 2011 à 344.000 au premier semestre 2012 (+3,7%). Le nombre de chômeurs est en progression à Bruxelles (+3.000 unités) et en Région wallonne (+11.000) mais en léger recul en Flandre (-1.000). Cette stagnation de l'emploi a pour conséquence que "la Belgique reste pour le moment nettement en dessous de ses objectifs nationaux de la stratégie 'Europe 2020'", note encore l'enquête. Ainsi, la Belgique affiche un taux d'emploi de 67,1% au premier semestre 2012 parmi les 20-64 ans alors que l'objectif fixé est un taux de 73,2% d'ici 2020. Le deuxième objectif, qui fixe à 50% la proportion des 55-64 ans au travail en 2020, est également loin d'être atteint, notre pays atteignant 39,4% au premier semestre 2012. (BAJ)

Nos partenaires