Le livre numérique en Belgique, un marché en pleine croissance

30/07/13 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Trends-Tendances

(Belga) "En Belgique, on ne peut pas encore parler d'un marché du livre numérique très mature mais nous ne sommes pas à la traîne", a estimé mardi Thibault Léonard, CEO de la maison d'édition numérique Primento. Elle suit l'évolution exponentielle du marché américain, avec trois à quatre ans de retard, à l'instar de la France et du reste de l'Europe.

"Aux Etats-Unis, la lecture numérique représente 25 à 30% du volume de lecture. En Europe, le livre numérique est arrivé bien plus tard, mais, clairement, on est dans un marché en pleine croissance qui double tous les douze mois et qui devient vraiment vital pour les éditeurs. On est dans un marché du livre papier structurellement en déclin, de 3 à 4% par an. Le livre numérique apporte donc un certain ballon d'oxygène dont ont besoin les éditeurs. Éditer un livre sans penser à la version numérique, c'est un non sens", note Thibault Léonard. Les ventes de livres numériques, qui se sont élevées, tous genres confondus, à 35 millions d'euros en 2012 (+7,8% par rapport à 2011), ne dépassent néanmoins pas encore celles des livres papier, dont le chiffre d'affaires s'est établi à 259,3 millions d'euros, selon les statistiques du livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "A nos yeux, le livre numérique ne va pas tuer le livre papier. C'est simplement un format différent, complémentaire. Dans les années 70, le livre de poche est arrivé mais n'a pas tué le format broché. Au contraire, il a permis à d'autres lecteurs d'accéder à la lecture. De même, le livre numérique va permettre un certain retour à certaines tranches de la population qui n'avait plus la capacité physique de lire des livres papier, notamment les personnes âgées pour qui la possibilité d'agrandir les caractères en numérique est une véritable révolution", souligne encore le CEO. Si l'on constate une diminution structurelle du temps consacré à la lecture, "la raison est principalement liée à la concurrence d'autres types de divertissement (jeux vidéo, télévision, ...)", selon Thibault Léonard. Exception faite des ouvrages pratiques, les parts de marché de Primento sont d'environ 70%. En 2012, l'entreprise qui travaille pour plusieurs éditeurs a vendu 150.000 livres numériques dans plus de 50 pays sur diverses plates-formes de ventes. (Belga)

Nos partenaires