Le groupe chimiste suisse Lonza supprime 500 postes dans le monde

31/10/12 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le chimiste suisse Lonza a annoncé mercredi la suppression de 400 emplois sur son site principal de Viège, dans le sud-ouest de la Confédération, et d'une centaine dans le monde.

Le groupe a estimé que la profitabilité du site était "peu satisfaisante", même si Viège (Visp en allemand), où travaillent 2.700 personnes, bénéficiait d'une bonne utilisation de ses capacités. Le site menacé souffre de la concurrence des producteurs à bas coût, de taux de changes défavorables et de coûts du pétrole et de l'énergie élevés. Face à ces difficultés, Lonza a annoncé qu'il comptait "réduire la complexité du site", ce qui implique notamment une réduction de 400 emplois sur 24 mois, a précisé Lonza dans un communiqué. D'autres mesures de réduction de coûts sont en cours en Suisse et au niveau mondial, avec notamment la réduction d'une centaine d'emplois sur deux ans. Lonza, avant ces annonces, comptait 11.000 employés dans le monde. Ces autres suppressions de postes s'effectueront pour un tiers en Suisse, et notamment à Bâle, pour un autre tiers en Asie et pour le dernier tiers en Europe et aux Etats-Unis, a indiqué à l'AFP un porte-parole de Lonza. Le groupe suisse est présent en Belgique, où il emploie 340 personnes sur son site de Braine-l'Alleud, peut-on lire sur son site internet. Lonza, qui n'a pas divulgué de résultats chiffrés pour le troisième trimestre, se trouve en bonne voie pour réaliser ses objectifs annuels, soit un résultat d'exploitation en hausse de 10% à 15% par rapport à l'exercice précédent, où l'Ebit avait atteint 292 millions de francs suisses. Lonza avait dégagé au premier semestre un profit net de 94 millions de francs suisses (78,3 millions d'euros), en baisse de 3,1%. (PVO)

Nos partenaires