Le gouvernement Di Rupo étouffe l'entrepreneuriat

11/11/13 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les mesures mises en place par le gouvernement d'Elio Di Rupo étouffent la libre volonté d'entrepreneuriat, estime l'association flamande des entrepreneurs Unizo après avoir effectué des simulations d'où il ressort que les patrons de PME doivent payer des milliers d'euros d'impôts en plus en raison d'une série de mesures. L'Unizo plaide dès lors pour une baisse des charges salariales de plus de 5 pc.

Le gouvernement Di Rupo étouffe l'entrepreneuriat

L'association flamande des entrepreneurs pointe notamment du doigt la hausse des charges sur les voitures de société et du précompte mobilier sur les boni que versent aux actionnaires les sociétés dissoutes. Il ressort de simulations que le patron d'une entreprise de deux travailleurs, avec un bien immobilier et un voiture appartenant à la société, devra payer jusqu'à 8.000 euros de plus aux impôts, un montant qui atteint même les 27.000 euros pour le patron d'une PME de 20 travailleurs et 6 voitures de société. Pour l'Unizo, en ces temps économiquement difficiles, augmenter les charges sur les entrepreneurs indépendants n'est pas la solution. L'association flamande demande une baisse des charges salariales de 5,1 pc et la suppression de la hausse du précompte mobilier sur les boni que versent aux actionnaires les sociétés dissoutes. (Belga)

Nos partenaires