Le gouvernement britannique tient son objectif de déficit public en 2013/2014

23/04/14 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le gouvernement britannique de David Cameron, qui mène une cure drastique d'austérité depuis son arrivée au pouvoir en 2010, a tenu son objectif de déficit public en 2013/2014, aidé par la vigoureuse reprise économique dans le pays.

Le gouvernement britannique tient son objectif de déficit public en 2013/2014

Le déficit public du Royaume-Uni s'est inscrit à 107,7 milliards de livres (131 milliards d'euros) au cours de l'année budgétaire achevée fin mars contre 115,1 milliards de livres en 2012/2013, a annoncé mercredi l'Office des statistiques (ONS). Ce chiffre ajusté exclut les interventions en faveur du secteur bancaire lors de la crise et les transferts provenant du programme de rachats d'actifs de la Banque d'Angleterre et du fonds de pension des salariés du groupe postal Royal Mail, privatisé il y a peu. Le gouvernement a donc tenu l'objectif de 107,8 milliards annoncé en mars dans le cadre des prévisions officielles de l'Office de responsabilité budgétaire (OBR) et a même fait un petit peu mieux. Cet objectif avait été révisé lors de la présentation du budget en mars alors que la précédente prévision, datant de décembre, anticipait un déficit ajusté de 111,2 milliards de livres. Sur le seul mois de mars, le déficit public ajusté britannique a reculé à 6,7 milliards de livres contre 11,4 milliards un an plus tôt, grâce notamment à 4,2 milliards de livres provenant de la vente d'une nouvelle part du capital de la banque Lloyds Banking Group. Le gouvernement, qui a procédé à des coupes massives dans les dépenses publiques depuis son arrivée au pouvoir en 2010, est aidé par la vigoureuse reprise de l'économie britannique, dont la croissance s'est établie à 1,7% l'an dernier et devrait accélérer à 2,7% cette année. Au cours des prochaines années, le déficit public, estimé en mars à 6,6% du PIB pour 2013/2014, devrait encore diminuer, avant que le Royaume-Uni ne dégage un excédent de 0,2% du PIB en 2018/2019. (Belga)

Nos partenaires