Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

30/03/12 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Le dividende anti-LVMH d'Hermès

La firme de luxe française Hermès a signé en 2011 les meilleurs résultats de son histoire, avec un doublement de ses ventes et de son bénéfice net. Pour marquer le coup, Hermès distribuera un dividende exceptionnel.

La firme de luxe française Hermès a signé en 2011 les meilleurs résultats de son histoire, avec un doublement de ses ventes et de son bénéfice net. Pour marquer le coup, Hermès distribuera un dividende exceptionnel - et quand je dis "exceptionnel", c'est qu'il est vraiment exceptionnel. Si, en 2011, Hermès a distribué 167 millions d'euros à ses fidèles actionnaires, cette année, il en distribuera 740 millions !

C'est énorme mais il peut se le permettre. Le groupe Hermès va tellement bien qu'il avait, fin décembre 2011, l'équivalent de 1 milliard d'euros en cash. Il peut donc faire un très beau geste envers ses actionnaires et même ses salariés, qui possèdent 1,4 % du capital.

Soyons clairs, si la société Hermès verse un tel dividende, c'est aussi pour éviter que l'entreprise ne tombe dans les mains de Bernard Arnault, l'un des 10 hommes les plus riches au monde et qui est la tête de LVMH, le premier groupe de luxe de la planète. Le patron de LVMH a fait irruption sans qu'on le lui demande dans le capital d'Hermès, dont il est arrivé à détenir presque 22 %.

Seul hic : une partie des héritiers de la famille Hermès ne veulent pas que leur entreprise soit rachetée par quelqu'un qu'ils considèrent comme un industriel du luxe, alors qu'Hermès se positionne comme un artisan de très haute gamme. Encore faut-il que les quelques 70 membres de la famille Hermès ne vendent pas leurs actions à LVMH, ne serait-ce que parce que certains d'entre eux ont un très grand train de vie et ont parfois besoin de vendre leurs actions.

L'idée a été de bloquer une bonne partie des actions des héritiers Hermès dans une holding familiale. Si l'un des nombreux héritiers doit vendre, il devra vendre en priorité aux autres membres de la famille !

C'est aussi pourquoi Hermès vient de verser un dividende extraordinaire. A la fois pour fidéliser les héritiers et éviter qu'ils vendent leurs actions, et pour alimenter cette holding de contrôle, ce qui lui permettra ainsi de racheter les actions des héritiers qui veulent vendre, par exemple pour payer l'impôt sur la fortune.

Bref, si Hermès verse un très gros dividende en 2012, cela n'a en réalité qu'un seul but : faire en sorte que l'homme le plus riche de France, Bernard Arnault, ne puisse mettre la main sur les fameux carrés Hermès !

Nos partenaires