Le chimiste allemand Evonik annonce un plan d'économies

24/09/13 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le chimiste allemand Evonik, qui possède une implantation à Anvers, veut économiser 250 millions d'euros par an en coût administratifs d'ici à 2016. Un plan d'économies qui sera synonyme de suppressions d'emplois, selon un communiqué publié sur son site internet.

Le chimiste allemand Evonik annonce un plan d'économies

Soulignant que le groupe avait muté de conglomérat diversifié en un groupe chimique, Evonik explique que la nouvelle structure administrative qu'il veut dessiner est destinée à s'adapter à cette situation. Ce programme d'économies entraînera une réduction "des dépenses en matériel et personnel", et donc des suppressions de postes, a ajouté le groupe, sans préciser le nombre de postes visés. Selon le quotidien économique Handelsblatt paru mardi, citant des sources industrielles, le groupe, qui compte quelque 33.000 salariés à travers le monde, entend supprimer 1.000 emplois. Le conseil de surveillance d'Evonik, réuni lundi, a aussi décidé de réduire la taille de son comité de direction qui passera de six à quatre membres, toujours dans un souci de réduire ses dépenses. Le groupe dispose d'une dizaine d'unités de production à Anvers, où il emploie 1.051 personnes. (Belga)

Nos partenaires