Le cadeau de fin d'année en entreprise garde la cote, malgré la crise

04/12/12 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Trends-Tendances

(Belga) La majorité des employeurs auront une attention pour leurs collaborateurs lors de la Saint-Nicolas, indique lundi une étude des Secrétariats Sociaux Partena et HDP, menée auprès de 1.600 personnes. Les entreprises qui souffrent de la crise ont cependant décidé de diminuer leur budget cadeaux.

Le cadeau de fin d'année en entreprise garde la cote, malgré la crise

Plus l'entreprise est grande, plus le collaborateur aura la chance de recevoir un cadeau, révèle l'étude qui a sondé 999 employeurs et 570 travailleurs en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles. Au total, 83% des travailleurs recevront un cadeau, principalement des produits alimentaires et des chèques cadeaux, ou profiteront d'un drink de fin d'année. Les employeurs peuvent déduire fiscalement, en tant que frais professionnels, les cadeaux en espèce ou les chèques cadeaux offertes à l'occasion de la Saint-Nicolas, de la Noël ou du Nouvel An. Le montant déductible maximum s'élève à 35 euros. Les trois quarts des employeurs interrogés se disent au courant de cet avantage, même ceux qui n'offrent rien à leur personnel. Mais près de la moitié (49%) ne tient pas compte de cette limite et offre plus, tout en sachant que le supplément ne sera ni déductible ni exonéré. Parmi les employeurs sondés, 44% ont "ressenti un impact de la crise". La majorité de ces entreprises ont donc diminué leur budget cadeaux et 20% ont même décidé de supprimer cet avantage. Les employeurs qui investissent pour leur personnel le font pour créer un sentiment d'appartenance à l'entreprise, pour motiver et récompenser les collaborateurs, indique encore l'étude. (PVO)

Nos partenaires