Lawyerz

"Le 21e siècle va consacrer l'avènement, et non la disparition, des avocats" (podcast)

19/12/16 à 18:09 - Mise à jour à 17/01/17 à 14:27

Les avocats sont-ils menacés par les nouvelles plateformes numériques ? Pas pour Nicolas Bustamante, CEO de Doctrine.fr, startup de la legaltech qui développe un moteur de recherche juridique utilisant l'intelligence artificielle.

"Le 21e siècle va consacrer l'avènement, et non la disparition, des avocats" (podcast)

© DR

De passage à Bruxelles à l'occasion d'un colloque organisé par Avocats.be concernant les enjeux numériques auxquels fait face la profession, le co-fondateur et CEO de Doctrine.fr Nicolas Bustamante a répondu aux questions de Trends-Tendances.

L'intelligence artificielle développée par la jeune pousse française sert à collecter et indexer des décisions de justice. Elle permet également de personnaliser les résultats en fonction de la personne qui effectue la recherche. Mais elle va encore plus loin, puisqu'elle entre dans le champ de la "justice prédictive". "C'est un outil prédictif qui permet de savoir si une décision risque d'être sanctionnée ou non par une juridiction supérieure. Notre plateforme peut analyser, en fonction de la jurisprudence existante, les probabilités de perdre ou de gagner, et estimer par exemple le montant de dommages et intérêts que le client peut espérer obtenir", souligne Nicolas Bustamante.

Ce type d'outil ne risque-t-il pas, à terme, de remplacer les avocats ? Pas du tout, assure le patron de Doctrine.fr : c'est plutôt un outil dont ils vont pouvoir se saisir afin d'automatiser certaines tâches rébarbatives de recherche juridique. "Nous voulons mettre l'intelligence artificielle (IA) au service des avocats, explique le CEO de Doctrine.fr. L'IA sert à compresser et automatiser des tâches comme la recherche juridique, qui prennent du temps à l'avocat. Notre plateforme replace l'avocat au centre de la relation juridique. Le 21e siècle va consacrer l'avènement et non la disparition des avocats"

Utilisé quotidiennement par plus de 7.000 avocats, le moteur de recherche juridique Doctrine.fr connaît une forte croissance : +15 % par semaine d'après son co-fondateur et CEO Nicolas Bustamante. Créée en février 2016, la jeune pousse a levé deux millions d'euros en septembre dernier. Elle prépare son internationalisation pour fin 2017 et s'intéresse aux pays limitrophes de la France, surtout francophones. La Belgique pourrait donc prochainement figurer à l'agenda de cette ambitieuse startup de la legaltech.

Nos partenaires