Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

26/06/14 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

La voiture sans chauffeur, futur cauchemar des assureurs?

La Google Car, la fameuse voiture sans chauffeur de Google sera-t-elle demain le cauchemar des assureurs ? A lire les déclarations du patron d'AXA, d'Henri de Castries, publiées par nos confrères de Challenges, on pourrait le penser ! En effet, pour un assureur, il n'y a rien de pire qu'une voiture qui n'aurait pas d'accidents, comme ce serait en principe le cas, avec le prototype présenté par Google en Californie au mois de mai dernier !

Pour un assureur comme AXA, 12 milliards d'euros de primes seraient menacés par cette Google Car. Le patron d'AXA en tout cas est en pleine réflexion. Il faut dire qu'il s'est rendu en Californie et a rencontré l'un des inventeurs de cette voiture du futur. Et sa conclusion, telle que relatée par Challenges, après cette rencontre, est simple : les assureurs sont face à un changement de modèle sans équivalent dans l'histoire.

Si aujourd'hui, le modèle de l'assurance voiture repose sur l'idée qu'une voiture appartient à une personne, demain, ce ne sera plus le cas, car les voitures pourront être en partage et seront pilotées par des logiciels. Mais pour autant, ajoute le patron d'AXA, cela n'éliminera ni la responsabilité, ni le risque d'accident. Mais la question sera : qui devra s'assurer ?

Et puis se posera aussi la question de savoir ce qui se passera s'il y a un piratage du système d'informations avec lequel ces fameuses Google Cars sont supposés circuler ? Bref, il y a là un risque potentiel qu'il ne faudra pas négliger. Et ce risque-là, par contre, est une bonne nouvelle pour AXA et les autres assureurs, car qui dit risque, dit assurance et donc paiement d'une prime. Selon Challenges, AXA réfléchit donc déjà à des polices d'assurances qui pourraient être proposées aux concepteurs de logiciels et aux collectivités qui adopteraient la voiture sans pilote. C'est clair, ce genre d'histoire montre que nous sommes tous occupés à parler de la crise, alors qu'un phénomène plus important encore est à l'oeuvre en toute discrétion, et ce phénomène, c'est la révolution numérique qui avance ses pions et façonne, petit à petit, le monde de demain.

Nos partenaires