La technologie mobile apporte les soins en zone rurale

28/11/14 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Selon les estimations, il y aura près de 7 milliards d'abonnements mobiles dans le monde d'ici fin 2014, ce qui revient à un taux de pénétration de 96%. L'utilisation de ce réseau pour les soins de santé pourrait mieux protéger les malades, mais aussi les femmes enceintes et leurs bébés dans les zones isolées.

La technologie mobile apporte les soins en zone rurale

© Thinkstock

Grâce au projet pilote Mobile Obtretic Monitoring, Philips tente de donner accès au monitoring et à l'expertise de soins des grands hôpitaux aux femmes enceintes et aux professionnels de santé vivant dans des zones rurales isolées. Ainsi, la qualité de soins peut être améliorée auprès de grossesses à risque dans l'espérance d'une baisse de la mortalité infantile et maternelle. Selon les estimations, en 2013, 289.000 femmes seraient décédées dans le monde pendant leur grossesse ou leur accouchement. Si ce nombre a baissé de 45% par rapport à 1990, il reste très élevé. La plupart des victimes sont décédées dans des régions pauvres en soins où la majorité des décès auraient pu être évités.

Une appli Smartphone pour une surveillance à distance

Le concept a été développé en Inde et a été démarré comme projet pilote en Indonésie. Il utilise une appli smartphone qui permet à l'obstétricien(ne) sur place d'établir l'information personnelle et les paramètres vitaux de la future maman. Ensuite, le professionnel de la santé envoie ces données au centre médical régional où un médecin ou un spécialiste juge l'information à distance et essaie de détecter les anomalies à l'avance. Si nécessaire, le médecin peut conseiller le professionnel de la santé local sur les soins à apporter après l'accouchement ou orienter la patiente vers l'hôpital.

Grâce à l'appli, les médecins ou les spécialistes peuvent surveiller ou suivre les patients à distance. Ils peuvent les conseiller ou les réorienter à distance et travailler en collaboration plus étroite avec les prestataires de soins sur le terrain. À leur tour, ceux-ci peuvent mieux suivre les patients à haut risque et les transférer vers des soins adéquats. Comme les patients n'iront plus inutilement à l'hôpital, ils pourront en principe libérer du temps pour d'autres malades.

Usage optimal de la technologie et de l'infrastructure actuelle

Le nouveau développement présente le grand avantage que la technologie et l'infrastructure nécessaires sont déjà largement présentes. Il est possible de détecter et de suivre des femmes enceintes à haut risque dans des régions très isolées, de sorte qu'elles aient plus de chance mener leur grossesse à bien. En outre, l'appli permet aux professionnels de la santé de traiter plus efficacement les patients, ce qui peut également apaiser la future mère.

Barbara Vandenbussche

En savoir plus sur:

Nos partenaires