Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/04/13 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

La taxe à 75%, le nouveau feuilleton français qui cartonne

En France, la taxe à 75 % sur les revenus de plus d'un million d'euros est devenue un véritable feuilleton à rebondissements.

Vous vous souvenez qu'en pleine campagne électorale et notamment pour éviter d'être débordé à sa gauche par Jean-Luc Mélenchon, François Hollande avait promis de taxer les revenus de plus de 1 million d'euros à 75% ! Depuis lors, cette proposition faite à la va-vite lui colle à la peau comme le sparadrap du capitaine Haddock ! D'autant que quand François Hollande a voulu l'appliquer la mort dans l'âme, cette taxe a été retoquée par le Conseil constitutionnel, ce qui a permis aux commentateurs de traiter d'amateurs les membres du gouvernement qui n'ont pas été capables de ficeler correctement une promesse du candidat Hollande !

Et puis, souvenez-vous, jeudi dernier lors de son interview en direct sur France 2, le président Hollande annonce que la fameuse taxe de 75% ne sera pas prélevée sur les revenus des individus concernés, mais sur l'entreprise. Et donc, en clair, ce sont les sociétés qui prendront en charge la taxe de 75% !

Et là, c'est un coup de théâtre. Car en faisant passer la ponction du champ fiscal des ménages vers celui des entreprises, François Hollande épargne donc tous les non-salariés. Quelqu'un comme Patrick Bruel qui trouvait cette taxe "confiscatoire et spoliatrice" ne sera donc pas concerné puisqu'en tant qu'acteur, chanteur, compositeur et joueur de poker, il est sous statut d'indépendant ! Il ne viendra donc sans doute pas en Belgique.

Même remarque pour des vedettes comme Johnny Halliday ou encore Gérard Depardieu qui après avoir hésité à s'installer en Belgique, a finalement choisi de devenir russe... pour rien visiblement ! Mais attention : si Bruel et les autres vedettes que j'ai citées ne devront pas payer la taxe de 75% vu qu'ils sont indépendants, ce ne sera pas le cas d'un joueur de foot français qui lui sera visé par la mesure étant donné qu'il est employé par un club, donc une société. Par conséquent, le meilleur joueur de France, à savoir Zlatan Ibrahimovic, devrait passer à la caisse comme ses collègues qui gagnent comme lui plus d'un million d'euros. Enfin peut-être, car ce week-end de Pâques, nouveau coup de théâtre : il semblerait que les clubs professionnels de football ne seraient pas touchés par la taxe de 75%. En tout cas, c'est ce qu'affirme le président de la Fédération française de football.

"Le premier ministre (Jean-Marc Ayrault) à qui j'ai posé la question a été clair, a-t-il dit : seules les grandes entreprises seront taxées. Or, les clubs professionnels sont considérés comme des PME". Reste à voir si le premier ministre va confirmer une conversation privée. Quand je vous disais que c'était un feuilleton, je ne vous mentais pas.

Nos partenaires