La stratégie fiscale de Bain Capital sous le crible des autorités à New York

04/09/12 à 01:00 - Mise à jour à 01:00

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'Etat de New York enquête sur des soupçons d'évasion fiscale d'une dizaine d'entreprises dont le fonds d'investissement Bain Capital, fondé par l'actuel candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney, a révélé le quotidien New York Times ce week-end.

Le ministre de la Justice de cet Etat, Eric Schneiderman, a "ces dernières semaines envoyé des injonctions à une dizaine d'entreprises à la recherche de documents qui montreraient si elles ont fait passer certains frais demandés aux investisseurs pour des investissements" de ces fonds, catégorie d'actifs beaucoup moins taxée, explique le quotidien new-yorkais. Parmi les noms d'entreprises citées, figure celui de Bain Capital qui a fait la fortune de Mitt Romney. Le mois dernier, des documents financiers internes à l'entreprise et mis en ligne ont montré qu'au moins "un milliard de dollars de frais (...) ont été convertis en investissements produisant du capital", une classe d'actifs taxée à 15% au niveau fédéral, contre 35% pour les revenus ordinaires, souligne le New York Times. Mitt Romney, candidat du Parti républicain à l'élection du 6 novembre, a été plusieurs fois sous le feu des critiques, dans la presse et parmi ses adversaires démocrates, pour ses activités financières au sein de Bain Capital, qu'il a quitté en 1999. (AUM)

Nos partenaires