La République centrafricaine parmi les pires pays pour travailler, la Belgique bonne élève

21/05/14 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) La République centrafricaine figure, avec la Libye, la Palestine ou encore l'Ukraine dans la liste des pays où les droits des travailleurs sont les plus bafoués. La Belgique est par contre reprise dans les 18 meilleurs pays au monde pour les travailleurs, ressort-il du nouveau "Global Rights Index", établi par la Confédération Syndicale Internationale (CSI). Cette publication fait office de réponse au rapport annuel "Doing Business" de la Banque mondiale, qui détermine les endroits propices au commerce, mais sans tenir compte de la situation des travailleurs.

Selon la publication "Global Rights Index", les pouvoirs publics de 35 pays au moins ont interpellé ou mis en prison des travailleurs durant l'année qui vient de s'écouler. De plus, dans au moins neuf pays, l'assassinat et la disparition de travailleurs "ont constitué des pratiques courantes d'intimidation" et des travailleurs ont été licenciés dans au moins 53 pays pour avoir tenté de négocier de meilleures conditions de travail. Enfin les lois et les pratiques "excluent certaines catégories de travailleurs" du droit de grève dans minimum 87 états. La CSI établit ce classement sur base de 97 indicateurs. Les pays où les droits des travailleurs ne sont pas garantis (catégorie 5+) sont la République centrafricaine, la Libye, la Palestine, la Somalie, le Soudan, la Syrie et l'Ukraine. Dans la catégorie juste au-dessus figurent la Grèce, la Chine et la Turquie. Les Etats-Unis se trouvent dans la catégorie 4 (violations systématiques des droits). Le Belgique est l'un des meilleurs élèves, classée dans la partie "violations des droits sporadiques", comme la majorité des pays européens ainsi que le Togo ou l'Uruguay. (Belga)

Nos partenaires