Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

28/06/10 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

La pub sur téléphones mobiles : eldorado ou pas ?

Avec davantage de personnes connectées à l'Internet via leur téléphone portable que via un PC fixe, beaucoup d'experts pensent que la publicité sur téléphone mobile a de beaux jours devant elle. Cet eldorado n'est toutefois pas facile à exploiter.

Avec davantage de personnes connectées à l'Internet via leur téléphone portable que via un PC fixe, beaucoup d'experts pensent que la publicité sur téléphone mobile a de beaux jours devant elle. Cet eldorado n'est toutefois pas facile à exploiter. Pour s'en convaincre, il suffit de penser à l'échec d'une société belge spécialisée dans la publicité par SMS.

A l'origine, l'idée était géniale : vous êtes jeune et vous voulez gagner de l'argent ? Acceptez de recevoir de la publicité sur votre GSM est vous toucherez 44 centimes par message publicitaire consulté ! Une étude ayant démontré que le taux de consultation des SMS était de 95 %, contre seulement 14 % des messages sur l'Internet, on pensait que la société belge derrière cette idée allait cartonner.

Hélas pour elle, cela n'a pas été le cas. Pour plusieurs raisons. D'abord, les coûts de connexion pour consulter les publicités étaient trop élevés. Ensuite, les campagnes de pub n'étaient pas toujours optimisées pour une application mobile, ce qui provoquait des difficultés pour les consulter. Et puis, la crise a fortement touché le secteur de la publicité en 2009 : le volume d'annonceurs était trop faible et, certains jours, les utilisateurs de ce service ne recevaient aucun message publicitaire, ce qui est très embêtant si l'on veut fidéliser ce public cible.

Au final, cependant, ce qui a plombé cette société belge est surtout le manque de notoriété. Comme ce service n'était pas connu, la société en question n'a jamais pu atteindre une masse critique de clients pour intéresser vraiment les annonceurs.

Cet échec particulier ne signifie toutefois pas que la publicité sur téléphone mobile ne décollera pas. Grâce aux smartphones, ces nouveaux "téléphones intelligents" qui vous permettent de faire autant de choses sur l'Internet que devant votre PC fixe, la donne va changer. Exemple type : plutôt que d'être dérangé par une publicité intrusive, vous pourrez, lorsque vous êtes à un arrêt de bus, recevoir une annonce pour le restaurant du coin, où l'on vous offre le café.

C'est sans doute cela, l'avenir de la pub sur mobile : une annonce qui jouera davantage sur la géolocalisation que sur l'envoi de SMS publicitaires.

Nos partenaires