La production laitière belge en hausse malgré une baisse du cheptel

30/07/14 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le nombre d'exploitations laitières a baissé de près de moitié en douze ans (2000-2012) en Belgique. Un recul du nombre de vaches laitières a aussi été observé sur cette même période, mais de moindre ampleur (-18,3%), entraînant logiquement une forte tendance à la concentration. La production nationale de lait a en outre nettement augmenté, selon une analyse diffusée mercredi par l'Observatoire des prix.

La production laitière belge en hausse malgré une baisse du cheptel

La quantité de lait produite en Belgique (+22,5% entre 2006 et 2013) est plus importante, malgré un nombre de vaches réduit. Cette hausse de la production est liée à l'augmentation des quotas laitiers, note l'Observatoire. Les exportations de produits laitiers réalisées par la Belgique, essentiellement à destination de l'Union européenne, sont passées de 1,9 milliard en 2006 à 2,9 milliards d'euros en 2013 (+53%). Seuls 18% de la production belge est exportée au-delà des frontières européennes. Le prix payé au producteur laitier belge a augmenté de 40,7% entre 2006 et mai 2014 pour atteindre 0,39 euro le litre. L'éleveur n'en reste pas moins confronté à des hausses de coûts dans différents domaines du métier. Le prix des aliments composés a augmenté de plus de 80% entre 2006 et mai 2014, tout comme celui des engrais et de l'énergie qui ont connu une augmentation respective de 60% et 55% entre 2006 et mars 2014. "Au cours de la période considérée, le résultat brut est demeuré positif, et ce, tant en Flandre qu'en Wallonie, avec un niveau plancher en 2009. Ce résultat brut ne tient toutefois pas compte de 'la rémunération pour le travail propre' (un tiers des charges totales). Si celle-ci est prise en considération, le résultat net du producteur laitier est négatif au cours de chaque année", détaillent les auteurs. Entre 2006 et mai 2014, la hausse des prix à la consommation des produits laitiers était plus forte en Belgique que dans les pays voisins (+32,7% en Belgique, +28,6% en Allemagne, +25,5% aux Pays-Bas et +11,4% en France). Les prix des produits de référence tels que le lait demi-écrémé (+41%) et le beurre (+53%) ont augmenté fortement en Belgique. Le consommateur achète principalement son lait et son fromage dans la grande distribution "traditionnelle" et auprès des hard-discounters, qui accaparent une part de marché conjointe de près de 80%. (Belga)

Nos partenaires