La part de la Belgique dans les exportations mondiales a reculé de 21% en 10 ans

17/09/12 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Trends-Tendances

(Belga) La part de la Belgique baisse à la fois sur le marché des exportations de marchandises et sur celui de services, selon une étude menée par deux professeurs universitaires à la demande de la FEB et de Deloitte Belgium afin d'analyser les réalités micro-économiques de nos exportations.

La part de la Belgique dans les exportations mondiales a reculé de 21% en 10 ans

La période étudiée par les professeurs Leo Sleuwaegen (Vlerick School) et Carine Peeters (Solvay Brussels School) porte sur les années 2002-2011 durant lesquelles l'importance de la Belgique dans les exportations mondiales de marchandises a reculé de 21% et de 9% pour les services. L'étude avance une série d'explications. "La Belgique est beaucoup trop dépendante de l'industrie chimique et pharmaceutique pour parvenir à entrer en concurrence avec d'autres pays dans le commerce mondial", a ainsi relevé le professeur Sleuwaegen. L'étude pointe aussi un recul belge dans de nombreux secteurs pourtant innovants et porteurs tels que l'électronique, les machines ou encore l'informatique. De plus, la Belgique n'a pas réussi sa dispersion géographique en dix ans. "Contrairement à nos voisins, comme l'Allemagne, la France ou la Grande-Bretagne, nous n'arrivons pas à rattraper notre retard d'exportations vers les pays à forte croissance, les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en particulier". C'est particulièrement vrai en ce qui concerne les biens et les services à haute valeur technologique. Au niveau des perspectives encourageantes, 50% des jeunes PME (5 ans maximum) sont déjà actives dans le commerce international. Enfin, les deux chercheurs distillent une série de conseils, à destination des entreprises et du monde politique, pour inverser la tendance. Il s'agit, notamment, d'intégrer l'internationalisation dans la stratégie dès la création de l'activité ou de trouver des incitants pour les entreprises absentes à l'international. (FEDERICO GAMBARINI)

Nos partenaires