Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/07/10 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

La location d'avions

Les compagnies aériennes se portent mieux, au plus grand bonheur des deux grands constructeurs d'avions au monde, à savoir Boeing et Airbus.

La vente de plus de 500 avions lors du dernier salon de Farnborou (GB) accrédite la thèse d'un retour en forme des compagnies aériennes. Les volcans sont calmes, le plus gros de la récession semble derrière nous et si vous ajoutez à cela, le retour des liquidités, voilà autant d'éléments qui font que les compagnies aériennes sont à nouveau optimistes.

En réalité, quand on regarde les chiffres de près, il faut nuancer cette euphorie. Beaucoup de commandes proviennent des compagnies du Moyen Orient et de l'Asie. Les plus grands acheteurs d'avions sont, en réalité, des loueurs d'avions. Ces sociétés d'un genre particulier contrôlent environ 30% de la flotte aérienne, et ce sont ces loueurs d'avions qui sont d'ailleurs les premiers clients d'Airbus et de Boeing.

Quelle drôle d'idée de louer des avions, direz-vous ? Pour une grande compagnie comme Air France ou Lufthansa, cela n'est pas nécessaire. En revanche, il existe beaucoup de compagnies de taille moyenne ou modeste. Des compagnies qui n'ont aucun pouvoir de négociation, à l'inverse des loueurs d'avions qui achètent en masse. Plutôt que d'alourdir leurs bilans avec des dettes énormes, ces compagnies de taille moyenne préfèrent louer des avions. Sans oublier, que la location leur permet de changer de stratégie commerciale assez rapidement s'il le faut, et donc d'opter pour un modèle plutôt qu'un autre.

Quant aux compagnies loueuses d'avions, elles s'y retrouvent aussi. La location leur offre de bons rendements de l'ordre de 7 à 8 % selon un expert du secteur. C'est effectivement mieux que le rendement de nos livrets d'épargne. C'est la raison pour laquelle on retrouve souvent des banques ou des compagnies d'assurance derrière ces entreprises de location d'avions. On comprend mieux maintenant leur motivation.

Nos partenaires