La grève annoncée au TEC Charleroi est "insensée"

27/05/14 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) La direction du TEC Charleroi a réagi mardi à l'annonce d'une grève sur tout le réseau carolorégien ce vendredi. Elle qualifie le mouvement "d'insensé", les demandes syndicales ayant été rencontrées, selon elle.

Didier Gilson, le directeur général du TEC, a expliqué que le statut d'une salariée de l'entreprise avait été modifié, la faisant passer du statut de salariée à celui d'employée, et la confirmant dans ses fonctions sans créer de nouveau poste. La direction générale a refusé en un premier temps que des examens soient organisés, s'agissant d'un simple changement de statut et d'une personne qui donnait toute satisfaction. Une concertation a eu lieu au sein du TEC Charleroi, puis un bureau de conciliation à Namur. Aucun accord n'a pu être trouvé et la direction a maintenu sa position. Après le dépôt d'un préavis de grève par la CGSP et la CGSLB, le bureau de conciliation s'est à nouveau réuni ce lundi et la direction a accepté l'organisation d'un examen. Malgré cela, dit-on à la direction, ces propositions ont été rejetées. La direction du TEC Charleroi souligne encore que le mouvement envisagé, et qu'elle qualifie "d'insensé" n'a aucun fondement et va pénaliser lourdement les clients du TEC. Elle demande un "retour à la raison". La CSC Services Publics a rappelé, dans un communiqué, qu'elle ne s'associait pas avec au préavis de grève. "Nous ne comprenons pas cette obstination à préférer laisser la clientèle sur le bord de la route plutôt que de privilégier la concertation pour le bien-être de tous, travailleurs et usagers", a souligné Bruno Belluz, de la secrétaire permanent de la CSC. Depuis le début de cette année, le TEC Charleroi a connu un jour de grève interprofessionnelle et quelques heures d'arrêt sur les lignes de métro. (Belga)

Nos partenaires