La fermeture de Ford Genk peut provoquer la perte d'une centaine d'emplois en Pologne

03/04/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Trends-Tendances

(Belga) La fermeture de l'usine Ford à Genk, fin 2014, pourrait provoquer la perte de 120 postes chez le fournisseur Faurecia. Il s'agit de travailleurs qui assemblent actuellement en Pologne des sièges pour les modèles S-Max et Galaxy, a fait savoir la direction internationale aux représentants locaux.

La multinationale Faurecia fournit des pièces pour divers constructeurs. Les sièges pour les Ford Galaxy et S-Max sont confectionnés en Pologne, acheminés vers le Limbourg par camions, et ensuite, dans un hall partagé par SML et Faurecia, livrés à Ford Genk. Mais avec l'annonce de la fermeture de Ford Genk, le site polonais de Faurecia est également menacé. La multinationale a en effet décidé que les pièces pour les modèles Ford qui seront assemblés à partir de 2014 à Valence en Espagne, seront confectionnées au Portugal. Les quelques personnes de Faurecia présentes à Genk, les chauffeurs de poids lourds et les 120 travailleurs de Pologne pourraient ainsi perdre leur place. Plusieurs pièces pour des modèles Ford qui ne sont pas assemblés à Genk sont aussi produits en Pologne mais il s'agit d'une minorité. La direction a déjà indiqué au personnel présent à Genk qu'il allait perdre son travail. Elle examine maintenant combien de postes pourraient éventuellement être épargnés en Pologne. (PVO)

Nos partenaires