La FEBEG demande une politique cohérente et stable des prix énergétiques

28/11/12 à 20:34 - Mise à jour à 20:34

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Fédération Belge des Entreprises Electriques et Gazières (Febeg), qui défend les intérêts des producteurs, fournisseurs et traders en électricité et gaz, a demandé mercredi au gouvernement fédéral un cadre régulatoire clair, stable, cohérent et prévisible sur les prix énergétiques.

La Febeg constate que, depuis le 31 mars 2012, les prix de l'électricité et du gaz sont plafonnés alors que les prix d'achat ont augmenté. "L'objectif de la période du plafonnement, qui s'achève en fin d'année, était de prendre des mesures structurelles pour stabiliser les prix et accroître la concurrence. A ce jour, nous ne disposons pas de critères clairs auxquels les contrats indexés doivent répondre, ce qui génère une grande incertitude tant pour les fournisseurs que pour leurs clients" s'est alarmé la Febeg. Par conséquent, la Febeg demande un cadre régulatoire clair, stable, cohérent, prévisible auquel les contrats indexés doivent se conformer. "Un cadre qui reflète les coûts et sans mesures à effet rétroactif." La fédération a aussi rappelé que la Commission européenne avait pointé l'impact négatif de cette mesure de plafonnement sur le climat d'investissement. L'absence de consensus au gouvernement sur la réforme du mode de calcul des prix du gaz et de l'électricité lancera, dès le 1er janvier prochain, une période transitoire durant laquelle les fournisseurs seront libres d'augmenter leurs tarifs. Le Secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, a confirmé l'éventualité d'une hausse des prix de l'énergie. (PVO)

Nos partenaires