Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

03/08/12 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

La famille au grand complet

Pour beaucoup de personnes, le mercredi 1er août 2012 était simplement le premier jour d'un mois d'été. Pour d'autres, tout au plus le premier jour de leur départ en vacances. Mais pour Ferdinand Piëch, 75 ans au compteur et petit-fils de Ferdinand Porsche, le 1er août est une date symbolique : le jour où officiellement, ont été enfin réunis sous la même ombrelle, Volkswagen et Porsche, deux marques de voitures créées par son grand-père et son oncle.

Comme vous le savez sans doute, Volkswagen détenait depuis trois ans 49,9 % du capital de Porsche. Maintenant c'est officiel, VW va racheter les 50,1% du capital qui lui manquaient pour que Porsche devienne de la sorte la 11ème marque du groupe Volkswagen. Je vous passe les détails de la bagarre entre actionnaires qui a duré des années avant d'en arriver là, mais c'est chose faite : désormais Porsche appartient à 100 % à Volkswagen.

L'affaire est plutôt bonne pour les deux parties. Pour Porsche, le fait que Volkswagen mette plus de 4 milliards d'euros pour acheter la partie du capital qui lui manquait va lui permettre de réduire sa dette. En outre le fait de faire partie d'un groupe comme Volkswagen devrait aussi lui permettre de dégager de nouvelles synergies, évalués entre 300 et 600 millions d'euros.

De son côté, Volkswagen met la main sur le constructeur automobile le plus rentable au monde, la marge de Porsche étant de 18,7 %.

Mais ce n'est pas tout : En devenant propriétaire à 100 % de Porsche, le groupe Volkswagen se renforce sur le segment des voitures haut de gamme. Porsche vient en effet compléter cette gamme avec Audi, Bugatti, deux autres marques qui appartiennent également au groupe Volkswagen.

Selon Le Monde, en procédant à ce rachat de Porsche, VW détiendra 40 % du marché mondial des voitures haut de gamme. A ce rythme-là, il semble acquis que le groupe Volkswagen sera le premier constructeur automobile mondial pour l'année 2018. En tout cas, c'est là l'objectif fixé par la direction.

Nos partenaires