La dynamique de croissance a ralenti en zone euro

07/08/14 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a estimé jeudi que la dynamique de croissance avait ralenti ces derniers mois en zone euro, tout en notant de meilleures conditions pour une baisse de l'euro.

La dynamique de croissance a ralenti en zone euro

"Si l'on veut détecter un signe dans les données publiées ces deux-trois derniers mois, on peut dire qu'il y a eu un ralentissement dans la dynamique de croissance", a souligné M. Draghi durant sa traditionnelle conférence de presse mensuelle. Comme lors de ses précédentes interventions, l'Italien a estimé que la reprise en zone euro était "faible, fragile et inégale" mais que "les pays qui mènent des réformes structurelles s'en sortent mieux" que les autres. Ces efforts doivent désormais "monter en puissance pour améliorer le potentiel de croissance de la zone euro", a-t-il déclaré. Le président de la BCE s'est par ailleurs inquiété des risques géopolitiques, "qui ont augmenté à travers le monde" et "qui sont plus élevés que lors des précédents mois". "Certains d'entre eux, comme la situation en Ukraine et en Russie, auront un impact plus important sur la zone euro" que dans le reste du monde, même s'il est difficile à l'heure actuelle "d'évaluer leur impact", a-t-il dit. Selon M. Draghi, "les fondamentaux pour des taux de change plus faibles sont meilleurs qu'il y a deux ou trois mois". Il en veut pour preuve notamment le fait que "la politique monétaire en Europe, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni divergent et vont continuer à diverger pendant longtemps". Le niveau élevé de la monnaie européenne par rapport aux autres devises mondiales est un motif d'inquiétude persistant pour exportateurs et politiques européens. La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu jeudi sans surprise son principal taux directeur inchangé à 0,15%, son plus bas niveau historique, auquel il avait été porté en juin. (Belga)

Nos partenaires