La direction de Shurgard déplore la grève, mais maintient le dialogue social

29/09/12 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Trends-Tendances

(Belga) La fermeture, durant la journée de samedi, de 7 magasins de Shurgard sur 21 et le piquet de grève organisé devant l'entrepôt de Jette, au 250, avenue de l'Exposition, ont été déplorés par la direction. Marc Oursin, président de Shurgard Europe, assure que le dialogue social sera renoué dès que l'avis de la Commission de la protection de la vie privée leur sera rendu.

Par cette action de grève, le front syndical FGTB-CSC s'oppose à l'enregistrement des appels téléphoniques mis en place depuis le 5 juillet. "Seuls trois appels par mois sont enregistrés pour servir d'outil de formation et les appels ne sont conservés qu'un mois", explique Marc Oursin. "La commission vie privée ne nous a jusqu'à présent jamais fait comprendre que cela était illégal". Shurgard Belgique a entamé le processus de concertation avec les partenaires sociaux depuis le 25 novembre 2011 et souligne que ce programme de qualité a pour unique objectif d'améliorer le service à la clientèle et la formation commerciale des collaborateurs. La direction avance que la réglementation en Belgique autorise ce contrôle moyennant des conditions strictes qui ont toutes été suivies. Elle souligne que tout a été mis en oeuvre pour garantir la confidentialité des entretiens personnels. "Les formateurs peuvent conseiller les employés lors des appels sans les enregistrer, remarque Frank Convents, délégué syndical CSC. Nous craignons la mise en place d'un système de classement." Marc Oursin dément l'instauration de ces pratiques en Belgique. (COR 940)

Nos partenaires