Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/02/13 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

La délocalisation n'est pas la panacée

Le "made in china" n'est pas une fatalité. Des entreprises européennes arrivent encore à gagner leur vie, et même très bien, en restant localisées en Europe.

Et pas seulement des entreprises qui fabriquent des produits très pointus ou à très haute valeur technologique. Non, je parle d'entreprises qui écoulent des produits de masse vendus à petits prix. Le meilleur exemple de ce made in Europe, c'est l'entreprise Bic, celle-là même qui réalise des briquets jetables, des stylos à bille ou des rasoirs jetables.

Sur les 23 usines appartenant à l'entreprise Bic, 21 sont situées dans des pays développés, dont une bonne partie en France qui n'est pas un pays connu pour ses salaires low cost ou son absence de sécurité sociale. Malgré cette localisation dans des pays chers sur le plan social, l'entreprise Bic dégage une marge opérationnelle plus que correcte. Elle atteint presque 20% pour l'ensemble du groupe, et si l'on regarde les seuls briquets Bic, ceux-ci dégagent une marge de 38 %. Un taux digne d'une marque aussi rentable que Vuitton, la marque star du groupe LVMH !

Ce miracle du made in Europe, la famille Bich qui est la tête de cette entreprise - sauf que Bich s'écrit B-I-C-H -a rendu riche les actionnaires qui lui ont fait confiance. L'action Bic a grimpé de 75% en trois ans comme le rappelle le journal Le Monde, mais surtout, ce miracle économique - autrement dit, l'absence de délocalisation - a pu se faire tout en maintenant un écart de prix de 40% entre les produits Bic et ceux plus haut de gamme comme Gilette et Schick. Comme l'entreprise Bic ne sous-traite pas, elle peut, par exemple, se permettre de faire des économies d'échelle sur les achats de plastique, mais elle peut aussi se focaliser davantage sur la qualité de ses produits. Là où la majorité des briquets chinois permettent 800 allumages, un briquet Bic en permet 3000 . Doc, même si l'Europe a décidé de retirer ses taxes antidumping sur les briquets chinois, la famille Bich n'a pas peur d'une éventuelle invasion de briquets made in china. Elle pense que sa qualité fera la différence. Voilà une histoire qui fait rêver et espérer et surtout qui nous change des lasagnes made in Cheval.

Nos partenaires