La CSC et la FGTB bloquent Ecofrost à Péruwelz

27/05/13 à 06:11 - Mise à jour à 06:11

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le front commun syndical CSC-FGTB bloque les accès de l'entreprise Ecofrost à Péruwelz (HO) depuis ce lundi à 5h. La menace de licenciement de deux délégués syndicaux est au centre de cette action.

Implantée dans le zoning industriel de Péruwelz (Hainaut occidental), le long de la rue de l'Europe, la société Ecofrost est spécialisée dans la transformation de la pomme de terre. Depuis 5h du matin, une quarantaine d'affiliés de la CSC et de la FGTB bloquent les accès de l'entreprise. Ecofrost ne possédant pas de zone de stockage, le front commun syndical empêche ainsi l'entrée des matières premières. A Péruwelz, cette entreprise occupe une soixantaine de travailleurs. La moitié du personnel est sous statut CDI, l'autre moitié étant composée d'intérimaires et de CDD. Ecofrost comptant plus de 50 travailleurs, une délégation syndicale a vu le jour en mai 2012 au terme des élections sociales. Les délégués ont repéré assez rapidement des dysfonctionnements notamment au niveau de l'organisation du travail, du bien-être du personnel, en matière de sécurité, ce qui dérangerait la direction. "Cette entreprise, qui a déjà défrayé la presse pour son non-respect de l'environnement, des riverains, a impunément mis à mal le dialogue social et la concertation sociale en demandant la levée de la protection syndicale pour licencier deux délégués syndicaux installés depuis les dernières élections sociales", expliquent Marie-Line Colin, permanente syndicale de la FGTB-Horval, et Aïcha Sayah, permanente syndicale de la CSC. "Ce licenciement se justifierait par une automatisation d'une machine alors même que les organisations syndicales négocient une CCT pour la mise en place d'une équipe "week-end" qui doit répondre au développement de l'entreprise autant en ce qui concerne l'emploi que la production. L'inacceptable est atteint", ajoutent-elles. L'arrivée en août prochain de cette nouvelle machine engendrera quatre pertes d'emplois: deux délégués syndicaux (1 FGTB-1 CSC) et deux intérimaires. (Belga)

Nos partenaires