Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

03/05/11 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

La Chine sera vieille avant d'être riche

La Chine est devenue la 2e puissance économique du monde devant le Japon. Mais ce que l'on ne dit pas ou très peu, c'est que la Chine sera vieille avant d'être riche.

La Chine est devenue la 2e puissance économique du monde devant le Japon. Mais ce que l'on ne dit pas ou très peu, c'est que la Chine sera vieille avant d'être riche. Le dernier recensement de la population effectué par le Parti communiste chinois le démontre encore une fois.

Le premier élément de cette démonstration, c'est que les Chinois quittent massivement les campagnes pour gonfler la population des villes. La preuve, c'est qu'aujourd'hui quasi un Chinois sur deux vit dans une ville, ce qui prouve que la Chine a basculé, en moins de 20 ans, d'une société essentiellement agricole vers une société urbanisée.

Ce départ vers la ville pose un vrai problème aux autorités chinoises. On arrive ici au deuxième constat. En effet, en quittant leurs champs, les Chinois vivent mieux et plus longtemps. Les personnes de plus de 65 ans n'étaient que 88 millions en 2000, leur chiffre passera à près de 200 millions d'ici 2025. Tout cela posera un problème de financement des prestations sociales et des frais de santé. Exactement comme en Belgique, à ceci près que, dans l'Empire du milieu, les problèmes sont à l'exposant 100 !

Bien entendu, ce problème de déséquilibre entre futurs inactifs et actifs provient du fait de la politique de l'enfant unique imposée par le PC chinois depuis des lustres. D'où la question de son éventuelle suppression. Autant le dire immédiatement, pour l'instant, la politique de l'enfant unique ne sera pas supprimée car le Parti communiste chinois veut maintenir un taux de natalité bas.

C'est évident, cependant, les implications de cette politique seront de plus en plus difficiles à gérer. Non seulement il y aura un problème pour financer les prestations sociales des personnes plus âgées, mais en outre, il y aura des tensions entre les deux sexes en Chine. Aujourd'hui, il naît en Chine 120 garçons pour 100 filles, ce qui signifie, nous dit Le Figaro, qu'à horizon de l'année 2020 - demain, donc - il y aura 24 millions d'hommes adultes sans espoir de se marier ou d'avoir des enfants ! C'est aussi cela, l'envers du décor du fameux miracle chinois.

Nos partenaires