Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

21/06/11 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

La Chine n'a pas d'idées... mais des monopoles !

La Chine n'a sans doute pas d'idées - puisque c'est le royaume de la copie - mais elle a des "terres rares" !

En France, on avait coutume de dire qu'"on n'a pas de pétrole mais des idées". Au Proche-Orient, c'est un peu l'inverse : on n'a sans doute pas de liberté mais bien du pétrole. Quant à la Chine, elle n'a sans doute pas d'idées - puisque c'est le royaume de la copie - mais elle a des "terres rares" !

Ce terme désigne des terres qui sont à l'origine d'un certains nombres de minerais précieux, très précieux même puisque c'est avec ces minerais qu'on réalise les iPad, les têtes de missiles et les batteries de voitures.

Comme le rappelait à juste titre le quotidien économique La Tribune, si la Chine dispose aujourd'hui d'un quasi-monopole sur 97 % de la production mondiale de "terres rares", c'est parce que ce choix a été imposé en 1992 par l'ancien Premier ministre Deng Xiaoping. Souvenez-vous, c'est lui qui disait : "Peu importe la couleur du chat, l'important est qu'il attrape la souris." Une métaphore pour justifier le capitalisme à la chinoise, mélange de dictature communiste et de capitalisme sauvage.

C'est donc suite à la volonté de Deng Xiaoping que la Chine, outre sa production interne, s'est mise à acheter des gisements miniers en Afrique et en Australie. Résultat : les "terres rares", avec les précieux minerais qu'elles contiennent, appartiennent donc à 97 % à la Chine.

Ce monopole ne suffit pas à la Chine. Elle veut l'étendre à d'autres pans de l'économie mondiale, notamment au secteur du médicament. Il faut savoir qu'aujourd'hui, l'Europe ne fabrique plus un comprimé de paracétamol. En revanche, la Chine contrôle presque 50 % des molécules que l'on trouve dans les médicaments génériques commercialisés en Europe. A ce rythme, il faudra bientôt aller à Pékin pour trouver une pharmacie de garde !

Bien entendu, c'est une exagération du journal La Tribune, mais c'est la preuve supplémentaire qu'en Europe, et en Occident en général, on se berce d'illusions sur la Chine. L'Empire du milieu n'est pas condamné à rester l'éternel retardataire sur le plan technologique. Chaque jour qui passe fait que la Chine rattrape son retard. Et elle n'hésite pas, comme elle l'a fait avec les "terres rares", à utiliser son monopole (ou ses monopoles) pour exercer des chantages commerciaux. Autant s'en rendre compte le plus vite possible.

Nos partenaires