La CGSP Namur s'oppose à la suppression des bureaux locaux du SPF Finances

07/09/12 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Trends-Tendances

(Belga) La CGSP-AMiO (Centrale Générale Services Publics - Administrations et Ministères) s'oppose à la suppression d'un grand nombre de bureaux locaux du Service Public Fédéral Finances et souhaite pouvoir en maintenir quelques-uns en province de Namur. Au total, 22 bourgmestres des 38 communes de la province ont signé une motion contre cette restructuration.

"C'est une réelle désertification. Sur les 29 bureaux répartis sur 13 communes en province de Namur, 21 seront supprimés d'ici 2015. On n'en comptera plus que huit dans cinq communes pour les contributions, le service d'enregistrement et le cadastre. Le sud et le sud-ouest de la province ont été négligés", a indiqué Claude Mengeot, président du secteur Finances Namur-Brabant wallon. La CGSP déplore l'appauvrissement du service au public. "La superficie de la province n'a pas été prise en compte. Seule, la densité de population a joué. Certains devront faire plus de 100 kilomètres aller-retour pour un simple papier. En transports en commun, l'habitant de Vresse-sur-Semois a besoin de deux jours et une nuit pour rejoindre Dinant, par exemple. Ce n'est pas cohérent", a ajouté Claude Mengeot. Le syndicat a notamment interpellé le président de la commission des finances à la Chambre, George Gilkinet, afin qu'il transmette ce message aux autorités fédérales. La restructuration du SPF Finances a été amorcée en 2004. (MUA)

Nos partenaires