La CGSP-Cheminots veut que le réseau express liégeois se concrétise

15/01/14 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) La CGSP-Cheminots a présenté mercredi lors d'une conférence de presse sa vision de l'avenir du rail liégeois. Une vision centrée sur le développement du REL (réseau express liégeois) pour permettre de relier les pôles de vie importants de la province au centre-ville.

En janvier 2013, la CGSP-Cheminots Liège-Verviers-Welkenraedt tirait la sonnette d'alarme quant à la problématique de la mobilité en province de Liège, dénonçant le manque d'entretien des infrastructures, la limitation des investissements et le manque d'initiatives politiques à l'égard du rail. Un an plus tard, le discours du syndicat socialiste se veut moins alarmant. Lors d'une conférence de presse mercredi, la CGSP-Cheminots s'est réjouie des avancées obtenues à la suite de concertations avec la SNCB et le monde politique liégeois. Elle a rappelé que la construction d'un nouvel atelier, réclamée depuis 10 ans, avait débuté en novembre 2013 pour un budget de 40 millions d'euros. Le syndicat a également passé en revue les projets liégeois prévus par le plan pluriannuel d'investissement de la SNCB. "À nos yeux, la priorité est la mise en oeuvre du REL pour redynamiser toute la vallée du Geer d'une part, puis l'axe partant de Liège jusqu'à Huy en passant par Tilleur, Flémalle et Seraing", résume Thierry Moers, secrétaire régional. La CGSP espère que l'attractivité des pôles de vie sera renforcée grâce au REL, qui les reconnectera au centre-ville. "Pour le moment, le REL n'est qu'un projet", ajoute-t-il. "Nous comptons continuer à interpeller les acteurs politiques pour que cela se concrétise." (Belga)

Nos partenaires