Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/08/13 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

La brique reste-t-elle un bon placement?

De moins en moins d'agences bancaires en Belgique En Europe, les agences bancaires se font plus rares... C'est ce qui ressort des statistiques de la banque centrale européenne. Rien que pour 2012, 5.500 agences ont fermé leurs portes en Europe.

La Belgique est bien entendu également touchée par ce phénomène : on peut même estimer qu'en 20 ans, notre pays a perdu 10.000 agences. Fin de l'année 2011, qui est l'année pour laquelle nous avons les derniers chiffres, il ne restait plus qu'un peu plus de 7.500 agences en Belgique à comparer avec les 17.000 encore disponibles en 1993. Autrement dit, en dix, la Belgique a bien perdu 10.000 agences...

La faute à qui ? Réponse : à plusieurs facteurs à la fois. D'abord, au discours des banques qui ont poussé et poussent encore les clients à ne plus venir en agence mais à les renvoyer sur le Net ou aux distributeurs automatiques. L'autre raison est également une raison de coût ; comme le rappelait le professeur Claude Boffa à nos confrères de La Libre, une agence bancaire, ce sont des frais fixes car elle doit en effet contenir au minimum 3 personnes et pour des raisons de sécurité, même si c'est seulement le rez-de-chaussée qui est occupé, c'est toute la maison qui doit être louée ! L'aspect réduction des coûts a aussi joué un rôle.

Une autre raison à la disparition de toutes ces agences, ce sont les fusions, concentrations dans le secteur. Hier encore, il n'était pas rare de voir deux agences concurrentes côte-à-côte dans la même rue, c'est beaucoup moins le cas aujourd'hui...

Pour autant, cette réduction de 10.000 agences en 20 ans en Belgique ne fait pas peur à Febelfin, le lobby du secteur bancaire. La raison ? Avec 700 à 750 agences par million d'habitants, le réseau bancaire belge reste très dense par rapport à d'autres pays d'Europe. Le client, puisque c'est comme cela qu'on nous appelle, a encore le choix entre les services on line ou l'agence en dur, qui contrairement à ce qu'on pourrait penser n'est pas devenue un sanctuaire réservé aux personnes âgées.

Nos partenaires