L'Union douanière menée par la Russie envisage des mesures en cas d'accord Ukraine-UE

22/08/13 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'Union douanière composée de la Russie, du Kazakhstan et du Bélarus envisage de prendre des "mesures de protection" en cas de signature d'un accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne, a averti jeudi le président russe Vladimir Poutine.

L'Union douanière menée par la Russie envisage des mesures en cas d'accord Ukraine-UE

"Si nos voisins (ukrainiens, ndlr) vont vers une libéralisation du régime douanier avec l'UE (...) alors les pays de l'Union douanière (menée par la Russie, ndlr) devront réfléchir à des mesures de protection. Cette possibilité existe", a déclaré M. Poutine, cité par les agences de presse russes. Il a estimé qu'en cas de libéralisation du régime douanier existant entre l'UE et l'Ukraine, le marché ukrainien verrait affluer des produits européens de qualité et moins cher, ce qui aurait un impact négatif sur les producteurs ukrainiens, et par répercussion sur les producteurs russes. "Et cela pourra mettre nos producteurs dans une situation assez difficile", a dit le président. La Russie avait déjà prévenu l'Ukraine la semaine dernière qu'en cas de signature d'un accord d'association "suicidaire" avec l'Union européenne, Moscou renforcerait les contrôles de marchandises ukrainiennes à la frontière entre les deux pays. Moscou tente depuis plusieurs années de convaincre l'Ukraine de se détourner de l'Europe et d'intégrer l'Union douanière, composée pour l'instant de la Russie, du Kazakhstan et du Bélarus. L'Ukraine, une ex-république soviétique située aux portes de l'Union européenne, tiraillée depuis son indépendance en 1991 entre la Russie et l'Occident, espère signer en novembre un accord d'association avec l'UE. La signature de cet accord a été à plusieurs reprises repoussée en raison de l'affaire Timochenko. Incarcérée en 2011, l'opposante, et ex-Premier ministre, Ioulia Timochenko purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir, condamnation dénoncée par l'UE qui soupçonne une persécution politique. (Belga)

Nos partenaires