L'UCM parle d'un budget utile mais d'austérité, sans impulsion pour la relance

20/11/12 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'accord budgétaire 2013 du gouvernement fédéral préserve le pouvoir d'achat et s'attaque au problème du coût excessif du travail, mais c'est un budget d'austérité qui ne donne pas d'impulsion décisive pour une relance de l'économie et de l'emploi, a réagi mardi après-midi l'Union des Classes Moyennes (UCM).

Pour l'Union des Classes Moyennes, il est fondamental de poursuivre l'assainissement des finances publiques et de respecter les engagements budgétaires, un objectif atteint avec l'accord budgétaire, ce qui représente "un élément de confiance pour les marchés financiers mais surtout pour la population". L'UCM voit d'un bon oeil la volonté du gouvernement de déplacer une partie de la charge contributive du travail vers la spéculation financière et salue la volonté du gouvernement de maintenir le pouvoir d'achat. L'organisation patronale précise toutefois qu'elle sera attentive "à ce que les indépendants ne soient pas exclus des mesures de soutien aux plus bas revenus". L'UCM se félicite également qu'il y ait une prise de conscience du "problème aigu du coût du travail" et ajoute qu'il n'y a "ni hausse de la TVA, ni saut d'index. Il est donc faux de parler de blocage ou de gel des salaires". Parmi les mesures déjà connues l'UCM dit regretter la hausse de la taxation des assurances-vie et insiste sur le fait que la lutte contre la fraude "doit impérativement porter sur les abus sociaux et la grande fraude organisée". Et d'ajouter espérer que les partenaires sociaux "se mettront à présent à l'ouvrage pour donner au marché du travail l'impulsion que ce budget ne donne pas" et régler notamment la question du statut ouvrier/employé. (MUA)

Nos partenaires