L'UCM demande que les vols en magasin ne soient pas impunis

08/11/13 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'UCM demande une présence préventive des forces de l'ordre dans les zones à risque et des amendes administratives pour que le vol à l'étalage ne reste plus impuni. L'UCM estime que l'arrivée de l'hiver et des fêtes de fin d'année marquent une recrudescence des vols en magasin et augmentent l'insécurité pour les commerçants.

L'UCM demande que les vols en magasin ne soient pas impunis

Selon les estimations, des marchandises seraient dérobées pour 400 à 500 millions d'euros chaque année par les clients. Les vols à l'étalage recensés - la pointe émergée de l'iceberg - dépassent les 25.000 par an, soit une augmentation de 25% en cinq ans, explique l'UCM. Plus de la moitié des vols déclarés ont lieu de novembre à février. "À l'évidence, la période des fêtes pousse à la consommation, mais aussi à la 'fauche'", souligne l'UCM. L'UCM appelle donc à une action préventive: assurer une présence policière accrue dans les quartiers commerçants durant les mois d'hiver. L'UCM demande aussi "que le vol à l'étalage puisse être puni d'une transaction pénale, sur le modèle des infractions routières. Un formulaire de plainte standardisé permettrait d'infliger à l'auteur une amende. Elle pourrait être équivalente à cinq fois la valeur de la marchandise dérobée, en plus d'un dédommagement de 150 euros à la victime. Moyennant paiement, l'action pénale serait éteinte." (Belga)

Nos partenaires