Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

27/06/13 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

L'homme qui vaut 40 milliards d'euros rentre en Suède

Ingvar Kamprad, le fondateur d'Ikea veut finir ses derniers jours en Suède. Agé de 87 ans, cet homme qui est à la tête d'une fortune personnelle de 40 milliards d'euros vivait depuis 40 ans en Suisse.

Pas uniquement pour le climat bien entendu mais surtout pour des raisons fiscales. Dans un message publié par un quotidien suédois, il indique qu'il souhaite rentrer dans son pays d'origine "près de sa famille et de ses vieux amis".

Peu de gens le savent mais IKEA a été fondée en 1943. Au sortir de la guerre, le but de son fondateur était de fournir des meubles à bas prix à la classe moyenne. Depuis lors, chacun le sait, Ikea est devenu un géant mondial de l'ameublement.

Avec plus de 300 magasins implantés dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 27 milliards d'euros, IKEA est une success story mondiale, et qui peut se vanter de dire que son fameux catalogue est la publication la plus diffusée au monde avant même la Bible !

Bien entendu, c'est grâce à ce succès planétaire que son fondateur, Ingvar Kamprad et sa famille, ont amassé l'une des plus grandes fortunes du monde. L'agence d'informations financières Bloomberg l'évalue à 40 milliards d'euros.

Bien entendu, comme le rappelle à juste titre le quotidien économique en line La Tribune, comme pour toute success story, il y a aussi le revers de la médaille... Dans le cas présent, IKEA a fait l'objet de plusieurs scandales, notamment après la découverte de l'utilisation du travail forcé en Allemagne de l'Est, ou de pratiques d'espionnage des employés en France. Sans oublier que le passé d'Ingvar Kamprad laisse planer quelques soupçons, notamment celui d'avoir entretenu des relations avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale.

Toujours est-il que voir cet homme d'affaires revenir en Suède en a surpris plus d'un ! Il a fait savoir qu'il paierait désormais ses impôts en Suède ; certains diront qu'il a enfin compris qu'être le plus riche du cimetière n'avait aucun intérêt ! Surtout si le cimetière n'est pas dans votre pays.

Nos partenaires