Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

21/03/13 à 09:01 - Mise à jour à 09:01

L'histoire de la grand-mère chypriote qui a roulé ses banquiers

A Chypre, rien ne va plus comme vous le savez, la meilleure preuve en est que les banques sont fermées depuis le week-end et sans doute jusqu'au mardi 26 mars ! Autant dire: tant les entreprises que les particuliers sont incapables d'effectuer la moindre opération bancaire, y compris, bien entendu, un retrait d'argent liquide.

Et pourtant, sur cette île, il y a au moins une personne qui avait prévu le coup, à savoir la fameuse taxation des comptes bancaires, et qui a donc retiré son argent à temps. A priori, vous allez vous dire que c'est quelqu'un proche du pouvoir ou un investisseur bien informé par la bande ? Eh bien, pas du tout ! C'est une simple grand-mère chypriote, sans contact particulier ! L'histoire est tellement belle, elle a d'ailleurs été racontée par l'agence d'information Cyprus News et relayée par mes confrères de La Tribune, que je ne résiste pas à l'envie de la partager avec vous.

Au départ, cette grand-mère a simplement écouté son fils qui est économiste et qui vit en Russie. Le fils, un brin paranoïaque, avait dit à sa grand-mère que si "quelque chose devait se passer avec les banques chypriotes, ce serait le week-end". Prudente, cette vieille dame prenait donc soin de venir vider son compte tous les vendredis, et puis, le lundi venu, elle venait replacer l'argent qu'elle avait retiré le week-end ! Ses entrées et sorties d'argent incessantes avaient fini par amuser les banquiers de la succursale qu'elle fréquentait donc deux fois par semaine.

Cette grand-mère qui avait provoqué, au départ, l'hilarité de ses banquiers leur fait aujourd'hui la nique. Grâce à de simples discussions avec son fils parano, la voilà absolument sûre de récupérer tout son argent et d'échapper à toute taxation. Voilà une nouvelle recette de grand-mère qui risque de s'exporter et de faire fureur dans certains pays !

Nos partenaires