L'extension des missions des facteurs plutôt bien accueillie par la CGSP et le SLFP

10/08/13 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'extension des missions des facteurs comme le relevé des compteurs d'eau ou de gaz et d'électricité telle que proposée samedi par Johnny Thijs, le patron de bpost, dans les colonnes du Tijd, est envisageable pour les syndicats socialiste et libéral à condition que l'emploi soit garanti au sein de l'entreprise. Il ne peut s'agir non plus de faire davantage de profit. Les organisations syndicales réclament en outre que les facteurs reçoivent la formation adéquate.

"Il est bon que la direction cherche des alternatives afin de pallier la diminution du volume de courrier classique avec de nouvelles tâches", explique Marc De Mulder, président national du SLFP secteur Poste. "Mais les facteurs doivent disposer du temps nécessaire et cela doit se passer dans de bonnes conditions de sécurité", poursuit le syndicat libéral. En ce qui concerne les constats réalisés pour le compte des assurances, Marc De Mulder se demande si les facteurs peuvent réellement endosser la casquette "d'expert". "Recevront-ils une formation?", s'interroge Marc De Mulder. "Et l'acquisition d'une nouvelle compétence amènera-t-elle une adaptation salariale?", ajoute-t-il. L'idée du patron de la poste est également bien accueillie côté socialiste pour autant que cela garantisse l'emploi. "La poste doit donner le temps nécessaire aux facteurs ainsi que le matériel et la formation adéquate afin d'effectuer leurs tâches de manière correcte", souligne Jef De Doncker, de la CGSP Poste. Et le représentant socialiste de faire référence aux expériences de livraison à domicile des plaques d'immatriculation et des cartes d'identité. "Cela se déroule de façon positive mais nous devons continuer à l'évaluer. Cela apporte-t-il une plus-value à la poste ainsi qu'aux clients? Cette question doit demeurer centrale". (Belga)

Nos partenaires