L'euro se reprend face au dollar après un accès de faiblesse

16/04/14 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'euro progressait face au dollar mercredi, les cambistes effectuant quelques achats à bon compte après plusieurs séances de baisse du fait de commentaires de la Banque centrale européenne (BCE) et des tensions en Ukraine.

L'euro se reprend face au dollar après un accès de faiblesse

Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), l'euro s'échangeait à 1,3845 dollar, contre 1,3813 dollar mardi à 21H00 GMT. L'euro s'appréciait également face au yen, à 141,70 yens, contre 140,80 yens mardi soir. Le dollar aussi montait face à la monnaie japonaise, à 102,34 yens contre 101,94 yens la veille au soir. L'euro bénéficiait d'un regain "de la demande des investisseurs" qui sont attirés par la valorisation attractive des actifs européens, et surtout de la monnaie unique après un accès de faiblesse, commentait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads. Après avoir atteint vendredi son plus haut niveau en trois semaines face au billet vert (1,3906 dollar), l'euro s'est affaibli sous l'effet des tensions russo-ukrainiennes mais surtout de commentaires du président de la BCE Mario Draghi qui a notamment déclaré samedi qu'une "poursuite de l'appréciation du taux de change (de l'euro) pourrait nécessiter une action monétaire". Le niveau élevé de l'euro pèse sur la compétitivité des exportateurs européens et a pour effet de ralentir l'inflation, que la BCE est chargée de maintenir au niveau optimal pour l'économie, soit un peu moins de 2% selon elle. Or celle-ci a ralenti à 0,5% en mars, selon une deuxième estimation publiée mercredi. La banque centrale européenne pourrait ainsi être amenée à mettre en place de nouvelles mesures afin d'assouplir sa politique monétaire pour stimuler l'économie européenne, dont des rachats d'actifs, comme le font la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) et la Banque du Japon (BoJ). Ces mesures dites d'"assouplissement quantitatif" permettent d'accroître la liquidité dans le système financier, mais ont aussi pour effet collatéral de diluer la valeur d'une devise. Cependant, de nombreux observateurs mettent en doute la détermination de la BCE à agir, et tablent ainsi sur une hausse de l'euro, en direction de 1,40 dollar, en l'absence de tout geste concret. (Belga)

Nos partenaires