L'emploi a augmenté malgré la crise mais pas assez pour enrayer le chômage

10/07/13 à 01:43 - Mise à jour à 01:43

Source: Trends-Tendances

(Belga) Malgré la crise, l'emploi global en Belgique a progressé de quelque 90.000 unités entre 2008 et 2012 mais la population active a augmenté plus vite encore, ce qui a fait augmenter le chômage, constate l'Institut pour un développement durable (IDD) dans une étude sur le marché du travail belge sur la période 2008-2012.

Malgré la crise financière puis économique, l'emploi en Belgique affiche une hausse de 90.200 unités entre 2008 et 2012. Sur la dernière année de la période passée en revue, soit entre 2011 et 2012, l'augmentation de l'emploi n'est par contre que de 7.200 unités. Entre 2008 et 2012, la population active a pour sa part progressé de 125.800 unités, ce qui a, in fine, fait augmenter de 35.600 le nombre de chômeurs. Au total, le taux d'emploi a dès lors très légèrement régressé sur la période (à 63,8% en 2012) alors que le taux d'activité est resté stable (à 72,6% en 2012). "Comme pour les années 'd'avant la crise', on notera que les chiffres auraient été plus mauvais si l'ONEM ne finançait pas des mesures en matière de chômage temporaire (étendu aux employés en début de période de crise) et d'aménagement du temps de travail", souligne l'IDD, qui relève toutefois une "quasi-stagnation (+800 unités), du nombre de travailleurs qui aménagent leur temps de travail, entre 2011 et 2012". En 2012, 272.700 personnes bénéficiaient d'une mesure d'aménagement du temps de travail. Quant au nombre de bénéficiaires du chômage temporaire, il était de 161.300 personnes en 2012 tandis que le maximum avait été observé en 2009 avec 211.000 bénéficiaires au total. L'IDD constate par ailleurs que l'augmentation de l'emploi à temps partiel -de 24,7% en 2008 à 27,1% en 2012- et l'augmentation du temps de travail moyen des salariés à temps partiel -de 23,5 heures/semaine en 2008 à 24,2 heures/semaine en 2012- se sont poursuivies au cours des années de crise. On notera qu'en 2012, 46,1% des femmes travaillaient à temps partiel contre 43,6% en 2008. (Belga)

Nos partenaires