L'économie se stabilisera "dans le meilleur des cas" ces six prochains mois

21/11/12 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) s'attend, "dans le meilleur des cas", à ce que l'économie se stabilise ces six prochains mois, ressort-il de l'enquête semestrielle que l'organisation patronale a effectuée auprès de ses membres. Une petite majorité (57%) des secteurs interrogés s'attend à une stabilisation, le reste à une baisse de l'activité économique. Aucun secteur ne voit une amélioration dans les six mois.

"La relance économique est un travail de longue haleine. Nous ne devons pas attendre de miracles", explique Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. Ce n'est qu'à la deuxième moitié de 2013, que l'économie belge devrait retrouver une certaine attractivité. L'évolution de la crise de la zone euro sera à ce titre déterminante car la Belgique reste un pays orienté vers l'exportation. La FEB répète l'importance, pour une entreprise, de poursuivre la croissance hors de ses bases, en Chine et en Inde par exemple, où les possibilités de faire des affaires sont encore nombreuses pour les sociétés belges. L'impact des dernières mesures budgétaires sur l'enquête conjoncturelle sont difficiles à estimer, selon M. Timmermans. "Nous recevons ces dernières heures beaucoup de questions sur l'impact précis des mesures." Il plaide donc des éclaircissements rapides. Sur la concertation interprofessionnelle et la question du statut ouvrier/employé, le patron des patrons attend également plus de clarté dans les plus brefs délais. "Nous sommes prêts à négocier." Il espère une issue sur ces points début d'année prochaine. L'enquête conjoncturelle révèle encore qu'une majorité des entreprises (67%) s'attend à une stabilisation de leurs investissements pour ces six prochains mois. Cinquante-sept pour cent craignent une réduction du volume d'emploi. Mais comme les plus importants secteurs tablent sur une stabilisation, la FEB ne redoute pas de grosses catastrophes. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires