L'Allemagne, championne des centrales à charbon les plus polluantes d'Europe

22/07/14 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'Allemagne compte quatre des cinq centrales thermiques à charbon les plus polluantes de l'Union européenne, affirme une étude publiée mardi par l'association de défense de l'environnement WWF, qui recense les 30 sites européens les plus émetteurs en CO2. Aucune des 30 centrales les plus polluantes n'est située en Belgique.

L'Allemagne, championne des centrales à charbon les plus polluantes d'Europe

Si la palme de la centrale la plus polluante revient au site polonais de Belchatow (centre), les quatre suivantes sont situées sur le sol allemand: il s'agit des centrales du numéro deux allemand de l'énergie RWE de Neurath et de Niederaussem (ouest), suivies de celles du suédois Vattenfall à Jänschwalde et Boxberg (est). "L'Allemagne consomme plus de charbon pour sa production d'électricité que n'importe quel autre pays de l'Union européenne, devant la Pologne et la Grande-Bretagne, respectivement deuxième et troisième", affirme WWF dans cette étude baptisée "Europe's Dirty 30", réalisée en partenariat avec le Climate Action Network, le Bureau européen de l'environnement, HEAL et la Climate Alliance Germany. Au total, l'Allemagne compte neuf des centrales classées les moins respectueuses de l'environnement en Europe, en première place du classement à égalité avec le Royaume-Uni. Viennent ensuite la Pologne, avec quatre centrales, l'Italie et la Grèce, avec deux sites chacun, puis les Pays-Bas, l'Estonie, l'Espagne et le Portugal, avec chacun une centrale recensée par ce classement. Les centrales électriques à charbon, qui sont responsables de 70% des émissions de CO2 du secteur de l'énergie dans le monde, représentent encore environ un quart de la production énergétique au sein de l'UE, selon les chiffres de WWF. "En Europe, de nombreuses centrales thermiques au charbon fonctionnent à plein régime ou presque, à cause du prix relativement bas du charbon par rapport au gaz. S'ajoute à cela la faiblesse du prix des quotas de CO2, qui ne joue plus son rôle pour orienter l'industrie vers une production moins polluante", souligne l'organisation, estimant que "la sortie du charbon doit être une priorité pour l'Europe". En l'absence d'efforts supplémentaires, la grande utilisation de centrales à charbon dans certains Etats membres les plus peuplés comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni ne permettront pas à l'Europe de réduire ses émissions de gaz à effet de serre aussi rapidement que prévu, affirme WWF. (Belga)

Nos partenaires